Sommeil et technologie, peuvent-ils faire bons alliés ?

mbotte février 8, 2019

D’après une étude de l’INSV (L'Institut du Sommeil et de la Vigilance), 4 Français sur 10 utilisent un ordinateur, une tablette ou un smartphone le soir dans leur lit. Vous en faites partie ? Alors, vous aussi, vous souffrez peut-être de troubles du sommeil, qui touchent 49% des personnes utilisant ces objets connectés avant de s’endormir. Même si nous savons que nous ne sommes pas tous égaux quant à nos besoins de sommeil, dormir entre 7 et 8 heures est recommandé chez l’adulte. Or, toujours d’après une étude de l’INSV, ¼ des Français se plaignent de manquer de sommeil, notamment les jours de travail. Nuit agitée, difficultés d’endormissement ou insomnies, l’INSV affirme que ces symptômes proviendraient entre-autre de l’utilisation des nouvelles technologies.

En effet, ces dernières ont de véritables effets sur notre sommeil. Cela est dû à la forte luminosité émise par ces objets, cette lumière dites bleue qui retarde la production de mélatonine. Or, cette hormone du sommeil est primordiale pour engendrer le processus d’endormissement. Sécrétée par la glande pinéale, la mélatonine augmente dans notre corps lorsqu’il y a peu de lumière. Comprenez donc que les technologies viennent perturber ce processus, car le cerveau perçoit la lumière bleue comme de la lumière du jour.

Les nouvelles technologies sont donc néfastes pour la qualité de notre sommeil, mais utilisées autrement, peuvent-elles en 2019 nous aider à mieux dormir ?

Les innovations sont de plus en plus nombreuses dans ce domaine, petit tour de piste des objets connectés qui sont les alliés de notre sommeil !

Param Dedhia, médecin spécialiste du sommeil, affirme que pour mieux dormir, il est important d’analyser préalablement son sommeil. Pour cela, plusieurs éléments existent. Le fabricant de matelas Dodo s’est associé avec Advansa (spécialiste de la fibre textile) pour lancer un oreiller connecté, le IX21 smartpillow. Celui-ci, sans émettre d’ondes, analyse la qualité du sommeil (bruit, cycles de sommeil, mouvements…). Une fois les données enregistrées, elles sont envoyées sur un smartphone le lendemain matin. Sur le même principe, la société Withings, vous propose de glisser un capteur sous votre matelas pour enregistrer votre rythme cardiaque, vos cycles de respiration et vos cycles de sommeil afin de vous proposer des conseils et un réveil adapté à celui-ci.

Toujours d’après ce spécialiste, il est nécessaire d’apaiser les sens pour favoriser un bon endormissement. Nous retrouvons pour cela, Oria, un appareil développé par la société française Sensorwake, qui utilise l’action thérapeutique des odeurs sur le cerveau en diffusant des senteurs qui aident à endormir ou à améliorer la qualité du sommeil. La start-up, elle aussi française, Rythm, joue quant à elle sur la simulation sonore grâce à un bandeau porté sur le front. Celui-ci, analyse l’activité du cerveau et produit des sons en fonction des données. Si vous préférez vous blottir contre un coussin, Somnox diffuse des sons et de l’air pour réguler votre rythme respiratoire.

Bandeau connecté Dreem by Rythm

Nous savons que la qualité du réveil est importante pour mettre à profit toutes les heures de sommeil. Les objets connectés font donc très attention à nous réveiller au bon moment en fonction de nos phases de sommeil. La lumière va elle aussi participer à un bon réveil, c’est pour cela que les simulateurs d’aube sont de plus en plus nombreux en simulant une lumière artificielle pour stimuler notre cerveau. Il existe aussi des ampoules à LED, C-sleep, qui se basant sur la luminothérapie, diffuse une lumière apaisante et chaude la nuit et une lumière intense et vivifiante à votre réveil.

La température du corps et de l’environnement joue aussi un rôle sur la qualité du sommeil. Il est recommandé par les experts de dormir dans une chambre entre 15 et 19 degrés. Cela permet une production de mélatonine plus élevée, mais aussi une accélération de l’endormissement, car le corps refroidit naturellement quand on s’endort. Pour cela, le sur-oreiller Moona, star du CES 2019, régule la température de l’oreiller afin que celui-ci soit frais lors de l’endormissement et se réchauffe lors du réveil. Le sur-matelas ChliPAD Cube, régule sur le même principe la température du matelas.

Si malgré tous ces objets vous n’arrivez toujours pas à trouver le sommeil, alors vous pourrez discuter avec Nina. Nina ? C’est le chatbot de sommeil mis en place par Sanofi. Il est accessible 24h/24 et permet de répondre à vos questions, vous donner des conseils pour vous endormir ou encore vous proposer des playlists favorisant le sommeil.

Avec toutes ces innovations, technologie et sommeil seront de plus en plus compatibles ces prochaines années. Avant d’investir, vous pouvez aussi penser à des gestes simples pour ne pas subir les nuisances des technologies comme mettre son téléphone en mode avion, activer la fonction Night Shift de son téléphone, pour basculer les couleurs de votre écran vers une lumière chaude, ou encore activer le réglage de l’heure du coucher pour se préparer à une bonne nuit de sommeil.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail