Le masque : les innovations phares de 2020 !

8 Jan 2021 | L'innovation et les actualités

Retour

Le masque : les innovations phares de 2020 ! 
Par Guillaume, consultant Coris Innovation.

Le temps d’une pandémie, l’innovation s’est prise de frénésie pour un marché qui explose : les masques sanitaires. Le monde fait preuve d’ingéniosité pour fabriquer des masques plus innovants les uns que les autres. Toutes les idées, mêmes les plus farfelues, sont possibles pour fabriquer le plus efficace ou le plus high tech, avec plus ou moins de réussite.

Voici un tour d’horizon des différentes options existantes aujourd’hui, en vente ou encore en prototype.

Pour certains, c’est l’aspect médical et l’efficacité du masque qui est primordial avec la mise en place par exemple, de filtration ou de ventilation renforcée pour aider la respiration, la désinfection par des moyens intégrés tels que la chauffe, les UV ou encore les Nanoparticules.

Le fabricant sud-coréen d’appareils électroniques LG, innove avec un masque purificateur d’air équipé de capteurs et de ventilateurs ainsi que de lampes UV-LED pour une protection optimale. Le masque possède deux ventilateurs et un capteur respiratoire interne qui permettent de réguler les échanges d’air : le masque s’adapte à la respiration de l’utilisateur en analysant le cycle et le volume de respiration de la personne qui le porte. Il y a ainsi trois vitesses de filtration adaptées.

 

Pour d’autres, c’est l’aide à la communication, fortement gênée par le masque, et le bien-être qui est solutionnée. Cela passe par des systèmes de transparence afin de casser la barrière occultante, la traduction instantanée ou encore le casque audio intégré. Le C-Face mask, innovation japonaise, fonctionne par exemple en transmettant les paroles de celui qui le porte par Bluetooth vers une application de smartphone qui permet aux gens de se parler jusqu’à dix mètres de distance.

Les fonctions en lien avec une application téléphone ont clairement le vent en poupe comme la possibilité de connaître lorsque le filtre est à changer ou l’efficacité du filtre, comme sur le masque LG, connecté à l’application LG Thing. Mais aussi la possibilité de recevoir sur son mobile toutes les données captées par son masque : la température du corps, le rythme cardiaque, la pression sanguine, le niveau d’oxygène du sang…

On trouve aussi des fonctions plus spécifiques. Les chercheurs de Harvard et du MIT [1], ont mis au point un masque où des capteurs permettent de faire un diagnostic du patient en temps réel dans les hôpitaux, grâce à un signal fluorescent au contact du virus.

Et les fonctions que l’on peut qualifier d’un peu plus gadgets ne sont pas en reste ! Vous avez pu peut-être découvrir les masques à affichage LED pour illustrer un sourire ou une ouverture commandée afin de pouvoir manger tout en gardant son masque !

Certains de ces masques en sont simplement au stade de prototype alors que d’autres sont déjà disponibles à grande échelle depuis plusieurs mois comme c’est le cas pour le masque LG distribué à plusieurs milliers d’exemplaires au personnel soignant asiatique. Cela dépend du sérieux du projet et de l’innovation proposée.

Outre l’innovation, le financement est une part très importante dans le lancement de ces projets. Entre ceux venant de Start-up qui comptent surtout sur les financements participatifs (qui leur permettent aussi de valider le sérieux de leur projet), les groupes internationaux qui financent eux-mêmes leurs innovations et les quelques projets sur fond propre (souvent très peu développés), la vitesse de commercialisation des masques n’est pas le même pour tous ! Le prix de ces masques innovants peut aller de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines d’euros en fonction de la complexité du masque.

Un marché qui a de beau jour devant lui, même si on ne le souhaite pas vraiment !

 

[1] https://www.businessinsider.fr/des-chercheurs-de-harvard-et-du-mit-mettent-au-point-un-masque-qui-devient-fluo-lorsquil-detecte-le-coronavirus-184536